AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Now I'll just let you guess. ◊ pv Aedan.

Aller en bas 
AuteurMessage
Léonie Caldwell

avatar

Messages : 84
Date de naissance : 17/01/1993
Date d'inscription : 02/09/2010
Âge : 25
Crédits : MARIKODEAR.
Pseudo/Prénom : LAFEMMEMYSTERE. (-mais lou, ça ira.-)

AU BOULOT!
Emploi/Matière: Culture Française.
Addiction: Les hommes, le champagne, les framboises et bien entendu, la littérature française.
Pense-bête:

MessageSujet: Now I'll just let you guess. ◊ pv Aedan.    Mar 7 Sep - 1:04


eventually, you can ask me my name.



« Bordel. Il me faut un café. J'en peux plus, plus, plus ! Non mais, c'est quoi ces gamins ? Même pas foutus de connaitre un peintre français à 18 piges ! Picasso, et puis sinon, Kandinsky aussi ? AAAH, JE HAIS CES PUTAINS DE MIOCHES ! »
«.... Mademoiselle Caldwell ? Tout va bien ? »
« Oh ! Oh mon dieu, euh, bonjour, Monsieur le proviseur... Oui, oui, euh.. J'ai assez peu dormi, vous m'excuserez.. »
« Humhum........... Vous... Vous devriez aller prendre une pause, Léonie. Cela vous ferait grandement de bien. »

*... FUCK OFF.*

Ce fut la dernière pensée de Léonie en quittant sa salle ce matin là, pour une pause bien méritée après 2 heures d'un horrible cours. C'est bien vrai qu'elle n'avait pas beaucoup dormi, surtout après la dose de caféine qu'elle s'était infligée hier, histoire de terminer ses copies en retard. Résultat, elle avait fermé l'oeil une petite heure à peine, entre 4 et 5 heures du matin. Elle était donc passablement sur les nerfs et oui, la journée allait être longue.

Avant d'investir la salle des professeurs, sans doute pleine pour cause de récréation matinale, elle passa rapidement par les toilettes, histoire de se remettre un coup d'anti-cernes, un peu de poudre et de rouge à lèvres. Le kit de base pour ne pas avoir l'air d'un zombie, qu'elle connaissait bien entendu par coeur. Question d'expérience. Et elle était repartie vers cette fameuse salle qu'elle commençait à connaitre, pour y avoir à peu près tout fait : sauf peut-être des choses pas extrèmement catholiques, et encore, elle ne répondait de rien. Elle y rentra sans trop faire attention aux personnes présentes, elle n'avait pas tellement envie de faire la causette ce matin. De toute manière, elle ne voyait, ne pensait déjà plus que par un mot : expresso. Elle se jeta sur la machine, enfin libérée car la pause terminée, et appuya sur ce fameux bouton, son préféré. Rien de mieux qu'un petit café noir et bien corsé pour se remettre les idées à la bonne place. Voyant son liquide noir et fumant prêt, elle se saisit du gobelet et s'affala (doucement, tout de même!) sur un des vieux fauteuils usés, pestant à moitié contre elle même et à moitié contre ses imbéciles d'élèves. Quelle longue journée qui s'annonçait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedan O'Reilly

avatar

Messages : 37
Date de naissance : 27/04/1993
Date d'inscription : 04/09/2010
Âge : 25
Crédits : cyrine
Pseudo/Prénom : victoria

AU BOULOT!
Emploi/Matière: histoire-géographie
Addiction: la caféine
Pense-bête:

MessageSujet: Re: Now I'll just let you guess. ◊ pv Aedan.    Mer 8 Sep - 16:24

« Mais, Monsieur.. Vous avez dit que l'insurrection paysanne de 1515 avait été un évènement de révolte intense.. Et je me demandais.. Ne peut-elle pas plutôt être considérée comme l'occurrence d'un grand conservatisme ? » Aedan se retourna lentement vers l'élève qui venait de parler. Julius, Julius McFarlane. Il n'y avait que lui, avec son air condescendant, ses lunettes cul-de-bouteille à double foyer, son grain de beauté poilu sur la joue et son sourire infecte de premier de la classe pour poser des questions pareilles. Des questions qui relevaient moins du cours d'histoire-géographie que de celui de philosophie. Des questions qui mettaient Aedan mal à l'aise, car le plus souvent il ne savait pas très bien quoi répondre. Et puis, avouons-le franchement, il n'en avait surtout pas envie. Julius était un élève qu'il avait tout de suite détesté, sans doute parce qu'il représentait tout ce qu'il n'avait pas été à son âge : plusieurs fois d'ailleurs, il s'était déjà imaginé en train de lui tirer ses cheveux gominés, ou même de lui arracher les ongles dans ses journées les plus sombres.. Ainsi, Aedan soupira, plantant son regard torve dans celui de McFarlane, se demandant comment il allait bien pouvoir tourner sa phrase afin de lui donner une réponse convenable, lorsque la sonnerie de fin des cours se mit à sonner. « Aha ! Eh bien.. hmm.. nous verrons cela au prochain cours, Julius. Et je vous conseille à tous de réfléchir à la question de votre camarade ! Nous ferons.. hmm.. une mise en commun. Voilà, vous pouvez ranger vos affaires. » En réalité, les élèves avaient bien sûr presque tous déjà fait leurs sacs avant que leur prof ne le leur dise, et ils giclèrent donc hors de la salle de cours avant même qu'Aedan ait pu ranger le moindre stylo dans sa trousse. Il ne restait plus en cours qu'Angela Ossett, une petite obèse qui faisait ses lacets au fond de la classe, et Maggie Meltham, une blonde plantureuse qui se mettait toujours au premier rang pour faire pigeonner son décolleté diabolique devant Aedan. Lorsqu'il croisa son regard, celle-ci lui accorda d'ailleurs un sourire aguicheur. « A demain, Monsieur O'Reilly. » lui sussura-t-elle alors qu'il s'éclipsait rapidement vers la salle des profs en murmurant un " oui oui " gêné.

La salle des profs. Ahhhh, cette bonne vieille salle des profs. Véritable petit paradis pour les enseignants, intrigante forteresse bien gardée pour les élèves. Aedan entra dedans d'un pas décidé et se dirigea immédiatement vers la table du fond après avoir salué l'un de ses collègues au passage. Il balança négligemment sa besace sur la table et se laissa tomber sur la chaise avec soulagement. Devant lui, son sac s'était ouvert, répandant ses carnets de notes et des petits papiers froissés en tout genre. Aedan en attrapa un. « ... ai vu par la porte ouverte, je n'ai pu m'empêcher d'assiter discrètement à la fin de votre cours. Vous parliez avec emphase, et vos élèves étaient tellement captivés, comme s'ils revivaient la révolution irlandaise grâce à vous.. C'était tellement beau à voir ! Mon coeur en a palpité. Et je me suis dit.. » Un sourire naquit sur ses lèvres. Ahahaha ! Hier, il avait trouvé ce petit mot d'une admiratrice anonyme dans son casier, vantant ses cours et leurs points communs. « ... je sais que vous êtes nouveau à CK High, vous devez être un peu perdu, non ? Mais vous verrez, on s'habitue très vite aux élèves et à l'ambiance familiale de la salle des profs, avec sa merveilleuse machine à café.. » Aedan leva les yeux et balaya la pièce du regard. Il y avait cinq personnes, soit cinq cibles potentielles. Le jeune enseignant décida d'éliminer sur le champs son collègue, car c'était un homme, et Mme Halifax, cette vieille prof de latin qui était près de la retraite. Il restait donc trois personnes. Aedan concentra d'abord son attention sur une jeune femme blonde qui corrigeait ses copies un peu plus loin, avant d'observer méticuleusement une brune un peu potelée - une prof d'anglais, à ce qu'il en savait -, puis il finit par s'intéresser à une deuxième brune, beaucoup plus élancée, et qui tenait dans la main un gobelet d'expresso.. La lettre anonyme lui revint en mémoire : « avec sa merveilleuse machine à café .. » était-il écrit. Plissant les yeux, Aedan n'hésita qu'une seconde avant de se lever de sa chaise pour passer à l'attaque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonie Caldwell

avatar

Messages : 84
Date de naissance : 17/01/1993
Date d'inscription : 02/09/2010
Âge : 25
Crédits : MARIKODEAR.
Pseudo/Prénom : LAFEMMEMYSTERE. (-mais lou, ça ira.-)

AU BOULOT!
Emploi/Matière: Culture Française.
Addiction: Les hommes, le champagne, les framboises et bien entendu, la littérature française.
Pense-bête:

MessageSujet: Re: Now I'll just let you guess. ◊ pv Aedan.    Mar 14 Sep - 18:28

Tout à coup, ce fut comme un voyage. Très bref ça oui, mais un vrai transport hors du temps. L'espace de quelques secondes évidemment, le temps de fermer les yeux et d'avaler une longue gorgée de café, d'un café noir, amer, acre même, et surtout brûlant, douloureux mais en même temps si agréable. Sans doute Léonie aurait-elle pu en avaler quelques litres avant son prochain cours de la journée. Mais elle avait encore assez de retenue pour ne pas se précipiter sur la machine et en éjecter les pauvres professeurs s'y dirigeant. Toutefois elle ne répondait de rien quant à la fin de la journée... Légèrement souriante, il lui fallu une bonne poignée de secondes pour parvenir à ré-ouvrir les yeux. Le café ne lui faisait jamais d'effet immédiat ou du moins, pas l'effet attendu. Mais voire, plutôt le contraire. C'était l'effet de chaleur qui l'endormait. Et les fauteuils, certes vieux, mais doux et chauds de la salle des professeurs du lycée Charles Kavannagh, n'aidaient en rien pour trouver la motivation necessaire pour sortir la pile de copies que tout bon prof avait toujours à corriger et à.... s'y mettre, bien entendu. Pourtant il le fallait et Léonie le savait. Attrapant sa sacoche du bout des doigts, elle s'autorisa cependant un dernier coup d'oeil circulaire autour de la pièce. Elle remarqua alors l'entrée pourtant discrète d'un personnage qu'elle reconnaissait immédiatement, bien que ne le connaissant pas. Ne sachant que son nom de famille, pour l'avoir fouiné auprès de l'entier lycée, elle le savait être Mr. O'Reilly, le nouveau prof d'histoire-géographie dont on parlait de plus en plus, depuis son arrivée.

Il faut dire qu'il y avait en cet homme quelque chose qui intriguait dès le premier coup d'oeil : une élégance notable, une certaine façon d'observer les personnes, un charisme assez palpable. Du moins, si les autres personnes présentent dans la pièce à ce moment même semblaient insensibles à ce genre de détails, Léonie elle ne pouvait voir que ça. Mais si elle le reconnaissait surtout, ça n'était pas pour sa toute nouvelle réputation. Mais bel et bien parce que la veille même, au soir, elle lui avait laissé anonymement dans son casier un mot assez explicite concernant sa soudaine admiration... professionnelle pour son nouveau collègue. Léonie souriait intérieurement toutefois à sa vue ; elle était intimement persuadée qu'il était impossible qu'il la reconnaisse à un simple mot et à son physique. Elle n'était pas la seule femme de la pièce, loin de là. Elle se retourna donc tout calmement vers ses copies fraîchement extirpées de sa sacoche et tenta d'y accorder son attention. Cependant elle sentit bientôt une présence soudaine juste à sa gauche, ainsi qu'un parfum masculin à la fois fort et subtil, une senteur quelque peu ambrée très agréable. Un léger sourire passa sur ses lèvres et disparu aussitôt qu'elle rejeta sa tête pour observer le nouvel arrivant. C'était sans surprises le fameux Mr O'Reilly. Très naturellement, elle lui demanda d'une voix qui se voulait parfaitement indifférente. «Bonjour... Vous désirez quelque chose ? Je ne crois pas que nous ayons eu l'occasion d'être présentés...». Elle posa sur lui son regard brun et ne bougea plus d'un souffle, amusée par la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Now I'll just let you guess. ◊ pv Aedan.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Now I'll just let you guess. ◊ pv Aedan.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tamao no... BAKA! {T-d-T, libwe I guess...}
» Knock Knock ! Guess who's there ?!
» GUESS YORK FEMELLE DISPARUE DANS LE DEPARTEMENT 38
» 08. I guess this is goodbye
» Guess who I am - Lily

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEAVE THE KIDS ALONE. :: Charles Kavannagh High School :: Bâtiment C :: Salle des professeurs-
Sauter vers: