AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 wendy - your lover is mine

Aller en bas 
AuteurMessage
Sloane Bleaze Wexter

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 05/09/2010
Crédits : infinity back

AU BOULOT!
Emploi/Matière: étudiante en lettres
Addiction: café et muffins
Pense-bête:

MessageSujet: wendy - your lover is mine   Mer 8 Sep - 20:42

    Qu'est ce que je faisais là ? Ce cours était ennuyeux comme tout, et je n'en avais pas grand chose à faire de ces histoires d'art. Pourquoi on donne des cours d'art aux élèves étudiant les lettres ... Je n'avais jamais rien compris à cela, et toutes ces dates et ces noms m'importaient peu. Mon truc, ce sont les écrivains et les poètes, non les peintres. Evidemment, ne croyez pas que je n'aime pas l'art, mais cela me semble juste inutile d'entrer à ce point là dans le sujet alors que ce n'est pas du tout dans mon intêret et que cela restera plus qu'approximatif dans mon futur domaine professionnel. A vrai dire, j'aurais aimée devenir moi même professeur de littérature anglaise, mais l'idée depasser ma vie à l'école me fait un peu flippée, alors pour l'instant je préfère mon pencher sur les analyses. Au pire, je pourrais peut etre plutôt publier des choses n'est ce pas ? Quoique, je pourrais faire les deux en même temps ... Mademoiselle Wexter ? Le cours vous intéresse ? Je relevais soudainement la tête en faisant une mine innocente. Flûte. Heureusement, lorsqu'il s'agissait de moi, aucun rire n'échappait des lèvres des autres élèves ... C'était sûrement le point positif lorsqu'on était une fille plutôt populaire depuis toujours. En même temps, il fallait surtout remercier ma soeur qui avait été une réelle légende. Personnellement, je me contentais de ce que j'avais pu hériter, ainsi je n'avais pas à vérifier mon image à tout instant non plus. Bref, la sonnerie me sauva, et lui lançant un nouveau sourire innocent, le professeur se tut et nous indiqua les devoirs pour notre prochaine séance.

    Tu voudrais recopier mon cours ? Je tournais ma tête pour jeter un coup d'oeil à Amélie, une simple camarade de classe d'origine française qui adorait par dessus tout les cours d'histoire de l'art. j'hochais la tête positivement en me disant que c'était justement ceci qui composait l'un des nombreux avantage. Oui, merci, c'est très gentil Amélie. Son prénom m'était impossible à prononcer, mais je fis de mon mieux et celle ci sembla ravie. Attrapant ses feuilles de cours, je notais son numéro que j'enregistrais dans mon portable, puis fila vers le hall d'entrée. Déjà dix sept heures et j'avais hâte de rentrer chez moi. Seulement, alors que je rangeais mon portable dans ma poche, mon épaule percuta le coude d'un autre individu. Alors que je voyais ses livres et feuilles s'étendrent sur le carrelage, j'allais comme à mon habitude me fondre en excuses et tenter de l'aider lorsque j'aperçus son visage. C'était une prof de l'école, et en temps normal je n'aurais pas hésitée. Mais celle ci ... Adrièl m'avait dit coucher avec une certaine Wendy, et en faisant mes recherches j'avais trouvée le nom de famille, le cours qu'elle enseignait ... et enfin sa tête. C'était bien elle, cette "Wendy". J'étais incapable de m'excuser ou de l'aider ... Je la fixais, immobile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Wendy Carshaw

avatar

Messages : 79
Date de naissance : 14/03/1991
Date d'inscription : 05/09/2010
Âge : 27
Crédits : cristalline
Pseudo/Prénom : microwave

AU BOULOT!
Emploi/Matière: mathématiques
Addiction:
Pense-bête:

MessageSujet: Re: wendy - your lover is mine   Jeu 9 Sep - 18:33

Sept heures de mathématiques dans une journée, c'était certes, beaucoup, mais j'adorais particulièrement ça. Des équations, des théorèmes, je m'amusais comme une petite folle à m'entrainer à résoudre moi-même les exercices avant de jeter un œil au corrigé pour les élèves. Je savais bien qu'aux yeux de mes petits lycéens les mathématiques étaient tout sauf un jeu, c'était une matière qui pouvait vous rendre facilement fou... Et pourtant! S'il savait! Derrière chacun de nos gestes se cachaient des chiffres, des calculs. Pourquoi, comment on faisait tel ou tel geste? Si je leur disait ceci, ils feraient sans doute une syncope et j'en serais l'entière responsable. Aujourd'hui, c'était test surprise pour une classe et tout de suite j'avais eu le droit à des: ''madame c'est pas cool!'' ou encore à des: ''vous êtes de mauvais poil?''. Comme si j'avais besoin d'une raison valable pour voir s'ils apprenaient leurs leçons ou autres... Évidemment, quand j'avais ramassé les copies j'avais rapidement vu ceux qui n'avaient strictement rien appris et je ne pus m'empêcher de faire quelques réflexions sur ce genre de personne qui n'apprenait rien en leur disant que ce n'était pas comme ça qu'ils réussiraient à avoir un avenir compétent. Ils y avaient eu alors des reproches, des réflexions sur le fait que je ne devais pas parler ainsi... Mais entre les insultes de mes élèves et le fait que je disais la vérité il y avait un grand fossé. C'est sur des énervements et des paroles de certaines personnes qui auraient du se taire, que le dernier cour de la journée se termina et je ne demandais pas mon reste pour partir. Les copies bouclées dans une pochette ainsi que dans mon sac, je pris mes clés afin de fermer la porte de la salle à clé avant de marcher dans le couloir.

Je riais légèrement en compagnie d'une collègue quand je sentis quelqu'un me bousculer, d'un coup mes copies se retrouvèrent sur le sol – vu que mon sac était tombée – merde quoi! La politesse et le pardon on ne connaissait pas? Je relevais le regard vers la demoiselle qui m'avait bousculé. Tiens, je la connaissais elle... Je l'avais eu en tant qu'élève il y a deux ans et on avait toujours eu des rapports difficiles puisque soit elle ne faisait jamais son travail soit, elle trouvait toujours quelque chose à redire. Elle était plantée rien, sans rien dire ni rien fait. Je fronçais délicatement les sourcils. « Les excuses ne font pas parti de votre vocabulaire mademoiselle Wexter? » Je m'abaissais pour ramasser les diverses copies avant de les remettre dans mon sac et de me relever, elle n'avait toujours pas ouvert la bouche ni bouger d'un poil. A croire qu'elle était réellement figée telle une statue. « Si vous n'avez rien à faire, ni rien à dire que ce soit en excuse ou autre, vous n'avez rien à faire planter là! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
wendy - your lover is mine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» [Clara / Wendy / Sylvette] Dans leur chambre
» exploration (pv Mine de charbon)
» Crise de la mine
» presentation wendy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEAVE THE KIDS ALONE. :: Charles Kavannagh High School :: Bâtiment B :: Hall d'entrée-
Sauter vers: