AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 • Have fun ; libre

Aller en bas 
AuteurMessage
Giulianna Montoya

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/08/2010
Crédits : Mari-koko
Pseudo/Prénom : Raine

AU BOULOT!
Emploi/Matière: Professeur d'espagnol
Addiction: L'oasis tropical
Pense-bête:

MessageSujet: • Have fun ; libre   Jeu 2 Sep - 0:59

Et bah merde. Très bien Giulianna, tu leur as rabattus leurs caquets en leur donnant des devoirs écrits. Seulement, ce n'était pas prévu. Normalement, ses élèves auraient dû faire des compréhensions orales pour préparer leurs examens. Mais non bien sûr, vu qu'ils avaient l'air de ne rien n'avoir à faire et de se moquer de ... tout ? Des cours ? Qu'est ce tu attendais ma pauvre Giu ? C'était des adolescents, amorphes pour la plupart. Et sur ce coup là, elle aussi était obligée d'avouer qu'elle en avait été une. Mise à part ce passionnant dialogue intérieur, la jeune professeur cherchait quoi faire. Giulianna était du genre à penser qu'un cours se passerait d'une telle façon et ainsi, au moindre problème ... elle était coincée. La prochaine fois, elle amènerait un bouquin ou d'autres copies à corriger. Ou bien elle emmènerait son MP3. Si Luaine Feehan se permettait de passe de mettre le sien en marche à chacun de ses cours, pourquoi ne le ferait-elle pas aussi ?

Giluianna les regarda, tous têtes baissées, dos voutés et nez dans leurs copies. Concentrés. Silencieux. C'était dramatique d'en arriver là pour qu'ils se taisent, se dit la professeur. Au moins cela la reposait dans un sens, mais elle n'était pas du genre à passer une heure à rester le derrière vissé sur sa chaise à les regarder écrire leurs phrases. Giulianna chercha la chose la plus intéressante à faire. Ses doigts tapotaient déjà d'impatience sur son bureau, au rythme de Seven Nation Army. Un de ses élèves lui jeta un regard hésitant auquel elle ne prêta pas attention. Dans ce ce genre de cas, il fallait faire preuve d'imagination. Il restait plus de quarante minutes avant que l'heure ne se termine. Giulianna passa tout en revu, les yeux rivés sur le plafond tandis que la voix du professeur de Gaélique se fit plus forte à ... côté. Mais oui ! Bien sur ! Giulianna bondit si soudainement de sa chaise qu'elle fit sursauter la plupart de ses élèves.

GIULIANNA ▬ Vous ne bougez pas je reviens. Restez concentré.

Ils ne comprenaient pas grand chose mais replongèrent dans leurs devoirs. La péruvienne ouvrit la porte de sa salle, sortit dans le couloir pour aller ouvrir la porte d'en face. Sans frapper. Merde, elle y était un peu trop tête baissée pour le coup ! A vouloir s'occuper ... Giulianna posa une main sur sa bouche.

GIULIANNA ▬ Pardon, j'ai oublié de frapper ! Excusez moi. Hola chicos ! Dit-elle aux élèves avant de se retourner vers le professeur. Dis, t'aurais une agrafeuse ? La mienne mon chien l'a achevée ce matin.

Bon d'accord, c'était totalement puéril comme occupation, mais tellement amusant. Et puis elle n'avait pas de chien, mais ce n'était qu'un détail, rien à craindre. Heureusement qu'elle ne faisait pas cela souvent et que le professeur ne pouvait pas se douter ... bah qu'elle n'avait pas de chien.


Dernière édition par Giulianna Montoya le Dim 5 Sep - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederiekke D. Foster

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 04/09/2010
Crédits : vargesz and melchiorgabor
Pseudo/Prénom : Tehodie/Marine

AU BOULOT!
Emploi/Matière:
Addiction:
Pense-bête:

MessageSujet: Re: • Have fun ; libre   Lun 6 Sep - 18:20

    - Je veux que vous me rendiez ce devoir avant lundi dernier délai, pour ceux qui ne l'auront pas fait, vous savez très bien ce qui vous attends si vous n'avez pas une excuse valable... Steve, ne me refait surtout pas le coup de ta mère qui a décidé de laver ton sac à doc avec ton devoir à l'intérieur. Je suis peut-être idiote, mais pas totalement non plus. Passer une bonne fin de journée.

    Avec un grand sourire, je regarde les élèves de Seconde 4 sortir de ma classe en râlant légèrement, c'était un des avantages d'être professeur. Nous avons le pouvoir de mettre n'importe quel étudiant de mauvaise humeur avec un seul mot, devoir. Il était tout simplement magique et j'en usait peut-être un peu trop souvent au goût de certains. Mais bon, il faut se faire respecter et ce n'est pas en donnant un exercice seulement la semaine des quatre jeudis que cela arrivera. Certains, c'est pire avec les années, font tout pour nous faire sortir de nos gonds. Moi, je suis plutôt zen, mais il ne faut pas me chercher car ma patiente à des limites qui sont facilement franchissable. Puis au fond, l'histoire est une matière vraiment passionnante et je ne vois pas pourquoi il râle quand je leur parle de la Seconde Guerre Mondiale ou encore de l'URSS. Un élève m'a un jour demander si c'était une équipe de foot, affligeant. Là, je respire profondément avant de voir débouler ma nouvelle classe, des terminales cette fois avec qui je bosse à fond en vu de leur examen final. J'avance doucement dans la classe et me prend le pied dans une chaise, je me redresse doucement en remettant ma jupe en place. Heureusement, aucun de mes élèves n'est encore entrer. Cela m'arrive souvent et je dois dire merci au fait que le ridicule ne tue pas, si c'était le cas, je ne serais plus de ce monde. C'est pas le pire, j'ai déjà ébouillanter mon patron, soit le proviseur de ce lycée. Voilà ce qui arrive quand on marche en écoutant de la musique avec une tasse de café à la main. Quand je le croise, il m'arrive encore de m'excuser alors que ça a eu lieu il y a maintenant près de quatre mois. Je passe une main dans mes cheveux avant de retourner vers mon bureau quand je vois un groupe entrer et je me demande si les parents ne mettent pas de l'engrais dans les repas de leurs enfants. Ils sont de plus en plus grand. Une fois qu'ils sont tous installer, je fait de même et m'assoie sur ma chaise.

    - Nous nous en étions arrêter à la Conférence de Berlin, est-ce que quelqu'un pourrait me parler de cette événement ?

    Personne ne lève la main, comme c'est étonnant. Je tape des doigts sur la table et laisse mon regard courir sur l'étendu de jeunes gens devant moi avec un petit sourire sadique. C'est mon mauvais côté, j'aime faire peur.

    - Bien, puisque personne n'est partant, je vais laisser le destin s'en mêler.

    J'attrape la liste d'appel et laisse mon doigt glisser dessus après que j'ai fermer les yeux, c'est un peu puéril, mais cela les fait bien appréhender.

    - Rusty, à toi.

    Il est près à prendre la parole quand quelqu'un frappe, je jette un coup d'oeil et ne remarque aucun absent, ce n'est donc pas l'un de mes élèves. J'invite la personne à entrer et sourie en voyant l'une des collègues faire son entrée, il est rare que cela m'arrive. Mes élèves nous regardent et je leur dit de lire la page 174 de leur livre avant de me tourner vers la jeune brune qui est toujours à la porte et qui me demande avec un sourire si je n'ai pas une agrafeuse. Son excuse me fait rire doucement et je commence à fouiller dans mes tiroirs tout en laissant tomber bon nombre d'objets sur le sol, plus insolite les uns que les autres. Une fois ma brosse à dent ainsi mon flacon de vernis à ongle ranger, je m'approche d'elle et lui tend mon agrafeuse multicolore.

    - Voilà, j'espère qu'elle te sera utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
• Have fun ; libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEAVE THE KIDS ALONE. :: Charles Kavannagh High School :: Bâtiment B :: Salles de lettres-
Sauter vers: