AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Monday eight o' clock. ▬ pv marianne. (a)

Aller en bas 
AuteurMessage
Léonie Caldwell

avatar

Messages : 84
Date de naissance : 17/01/1993
Date d'inscription : 02/09/2010
Âge : 25
Crédits : MARIKODEAR.
Pseudo/Prénom : LAFEMMEMYSTERE. (-mais lou, ça ira.-)

AU BOULOT!
Emploi/Matière: Culture Française.
Addiction: Les hommes, le champagne, les framboises et bien entendu, la littérature française.
Pense-bête:

MessageSujet: Monday eight o' clock. ▬ pv marianne. (a)   Sam 4 Sep - 15:20

Monday, seven O clock.
Voila Léonie qui s'éveillait à peine. Une heure avant son premier cours, parfaitement, et elle ne s'en souciait guère. Debout en quelques secondes, elle n'avait qu'à trainer sous la douche, se secher les cheveux, se maquiller, vêtir une veste cintrée sur un long pantalon chic, et il lui restait alors 5 petites minutes pour avaler un café. Un matin des plus normaux.

En s'installant dans sa petite voiture colorée (oui, sa voiture était rouge, c'était sa couleur préférée.), elle avait prit soin de se réveiller totalement en allumant le son de la radio très fort. Une chanson un peu dance passait, elle démarra tout en chantonnant. 10 minutes plus tard, elle n'était pas bien loin du lycée et elle chantait maintenant de plus en plus fort, sur un vieux tube d'ABBA repassé en boucle et en boucle sur les ondes. Elle ne faisait plus guère attention aux voitures d'en face ni au moment où elle allait devoir tourner pour le grand parking de l'école où elle travaillait. Justement, comme personne n'aurait pu le prévoir, elle manqua de rater la sortie mais tourna brusquement et juste à temps dans le parking, la musique toujours largement au dessus des décibels autorisés. Mais ma foi elle n'avait pas vu la voiture d'un des membres du personnel sortir du parking au même moment. Un peu trop sur la gauche, et PAF! Ce fut le choc. Immédiatement Léonie se jeta au dehors de sa voiture tout juste arrêtée, pour constater avec horreur qu'elle avait sérieusement endommagé le pare-choc de la voiture d'en face. Elle avait juste un petit phare cassé.

Elle se précipita sur l'homme déja rouge de colère.

«Oh mon dieu, vous n'avez rien, vous n'avez rien? Je vous prie de m'excuser, excusez moi mille fois, je conduisais n'importe comment... Oh mon dieu, mon dieu. Attendez, euh, je vais faire un constat. Attendez, ne bougez pas ! » puis elle courrait vers sa voiture, affolée comme elle l'était toujours dans les situations où elle ne savait absolument pas quoi faire. Léonie avait toujours été une catastrophe pour la paperasse. Désespérée, elle plongea dans les papiers de sa voiture et en douce, sortit son portable. Qui appeller, maintenant ? Un garçon ? Non, elle n'avait pas de contacts fiables. Une amie ? Finalement, elle n'en avait pas tant...... Oh mais, oui ! Sa soeur ! Ni une, ni deux, elle composa le numéro de sa soeur ainée et pria pour qu'elle décroche, l'homme attendant toujours face à sa voiture dans un sal état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marianne Caldwell
Admin
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 22/06/2009
Pseudo/Prénom : Mariko

AU BOULOT!
Emploi/Matière: littérature anglaise classique
Addiction: les petits pots goût épinard
Pense-bête:

MessageSujet: Re: Monday eight o' clock. ▬ pv marianne. (a)   Dim 5 Sep - 16:25

    Comme habituellement, Marianne était arrivée en bus au lycée, plus décontractée qu'elle l'était d'ordinaire. Elle repéra deux de ses élèves au fond du bus, et ne put s'empêcher de mettre ses lunettes de soleil - malgré le temps gris - afin d'être plus ou moins cachée. Cela faisait partie de ses lubies : et en exécutant ce simple geste, elle se sentait importante. Comme quelqu'un qui avait réellement besoin de se cacher. Elle finit par arriver au lycée. Huit heures venaient de retentir, et pour une fois, Marianne ne réagit pas. Habituellement, ce glas sonnait le début de la première série de cours. Mais pas cette fois-ci. Aujourd'hui, elle commençait plus tard, mais avait décidé de profiter de la première heure pour corriger quelques devoirs. Elle resta donc impassible à ce son cruel. Le vide se fit dans la salle des profs. Elle les salua rapidement, avant de se précipiter sur les quelques copies auxquelles elle n'avait pas encore touché.

    Le téléphone retentit, l'empêchant de se concentrer. Marianne n'avait de toute façon, pas la tête à corriger - comme la plupart du temps. Il y avait toujours pour aller de travers, et ce jour-là ne faisait pas exception à la règle. Et quand elle ne pleurait pas, on pouvait déjà considérer cela comme une bonne journée. C'était Léonie.

    "Qu'est-ce qu'il se passe ?" s'enquit Marianne, inquiète. Il n'était pas dans les habitudes de sa soeur de téléphoner à huit heures du matin, pour deux raisons. La première était qu'en théorie, elle devrait être en cours. La seconde ? Elles n'avaient pas besoin de se téléphoner, elles se voyaient déjà suffisamment à leur goût.

    Sa soeur lui expliqua la situation en quelques mots.
    "J'arrive." prononça Marianne, réprimant un soupir. Elle raccrocha et se mit en marche vers l'endroit que lui avait indiqué sa soeur. Elle pestait intérieurement contre celle qui serait la cause de son retard de correction. Les élèves allaient encore râler...
    Arrivant sur les lieux de l'accident, elle se dirigea vers sa soeur, en se calmant. Marianne n'avait pas pour habitude de s'énerver - ou bien, pas en face. Et cette fois ne serait probablement pas l'exception à la règle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ltka.forumactif.org
Léonie Caldwell

avatar

Messages : 84
Date de naissance : 17/01/1993
Date d'inscription : 02/09/2010
Âge : 25
Crédits : MARIKODEAR.
Pseudo/Prénom : LAFEMMEMYSTERE. (-mais lou, ça ira.-)

AU BOULOT!
Emploi/Matière: Culture Française.
Addiction: Les hommes, le champagne, les framboises et bien entendu, la littérature française.
Pense-bête:

MessageSujet: Re: Monday eight o' clock. ▬ pv marianne. (a)   Sam 11 Sep - 22:15

D'un certain côté, c'est vrai que ce que Léonie venait de faire était mal. Bien entendu, une grande soeur restait une grande soeur mais son comportement touchait tout de même la pointe de l'hypocrisie. Oh, ce n'était pas qu'elle n'aimait pas Marianne. Non, vraiment, Léonie lui avait toujours porté de l'amour, même si elle n'avait jamais été douée pour le montrer. Mais simplement, elle passait son temps à lui reprocher sa trop grande sollicitude envers elle et à lui faire comprendre qu'elle était adulte et n'avait plus besoin de sa surveillance, et voila qu'au moindre pépin elle était incapable de s'en sortir sans elle. Dans d'autres conditions, plus calmes et moins pressées, elle aurait sans doute réfléchi un petit moment sur cette situation qu'elle trainait derrière et son incapacité notoire à être indépendante à 100 %. Mais il faut avouer que la situation actuelle ne lui permettait pas trop ce genre de réflexions.

En raccrochant, un peu tremblotante, elle s'efforça de ne pas paniquer outre mesure. Respirant un grand coup comme elle s'était promis de le faire en ce genre de cas stressants, elle sortit la tête de sa voiture et avec un léger sourire géné se dirigea vers le conducteur, patientant mécontent sur son capot légèrement froissé. « Oui, euh... Excusez moi.. C'est que... Vous voyez, je n'ai pas mes papiers sur moi, c'est ma soeur qui les a.. Haha, on a du, vous savez, échanger nos affaires sans faire trop attention... Mais ! Suis-je bête. Vous devez la connaitre, elle travaille ici depuis un moment... Marianne Caldwell, non ? Elle est enseignante. Littérature classique anglaise. Oui ? » fit-elle avec un sourire encourageant. Pour lequel elle n'eut pas de réponse, toutefois. Mais elle devait gagner du temps, car c'était finalement la seule chose qu'elle savait bien faire face aux problèmes : embrouiller les personnes pour gagner du temps. Heureusement, Marianne n'avait pas un très long chemin à faire et elle arrivait déja d'un des bâtiments. Léonie fonça à sa rencontre. « Dieu merci Marianne, tu es là ! Oh merci merci merci soeurette, je te jure que je suis désolée... C'est juste un petit accident mais, euh, tu me connais, je suis complètement perdue là. Tu... Tu voudrais pas aller lui parler ? Je t'en prie, je t'en suppliiiiiiie. » s'exclama-t-elle avec un regard implorant. Comme d'habitude, elle essayait d'esquiver la confrontation en se reposant sur le sérieux et l'intelligence de sa soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monday eight o' clock. ▬ pv marianne. (a)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Monday eight o' clock. ▬ pv marianne. (a)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conspiration en lieu sacré [ Marianne ]
» Amie, ennemie...[Victoire+Marianne] - [terminé]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Marianne en ligne détourné
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEAVE THE KIDS ALONE. :: Charles Kavannagh High School :: Extérieur :: Parking du personnel-
Sauter vers: